Wee Lucie

 

 

 

 

Née à Caen, j’ai passé la majeure partie de mon temps à dessiner dès le plus jeune âge.

Mon parcours scolaire et professionnel ne s’est pas orienté vers le domaine de l’art mais mes diverses expériences m’ont fait prendre conscience de la nécessité d’y accéder.

Je conçois le besoin de dessiner comme une partie intégrante de mon identité, mon arrivée dans le monde du tatouage n’a rien d’un hasard car c’est lié à ce que je suis.

Lorsque j’etais enfant, j’observais les tatouages des hommes de ma famille (en pensant d’abord qu’ils étaient nés ainsi), ensuite ceux des rappeurs que j’idolâtrais.

Le tatouage me permet d’associer d’autres centres d’intérêts tels que la nature, l’histoire ou d’autres types et mouvements artistiques.

Je puise souvent mon inspiration dans l’art du XIXème et du début XXème en dessinant notamment des femmes de l’époque Victorienne jusqu’aux années folles.