KSON / Paris

Il sera d'abord danseur, breaker, très jeune mais déjà doué, et animé d’une énergie inspirée par la culture underground.

Dès 1988 il permute vers le graffiti et délaisse peu à peu la danse. Il est alors happé dans une spirale créatrice qui va déferler sur les murs de Normandie, Paris, Dakar ou New- York au gré de ses envies, de ses rencontres...

Les oeuvres de KSON sont imprégnées de ses expériences underground, hors
les murs et hors la loi, mettant en forme les codes de la rue, alliant esthétique

du lettrage, simplicité du message. L’inspiration lui vient de son terrain vague intérieur, qui respire cette énergie, la transcrit sur ses toiles et mediums.